Il s’agit d’un documentaire d’Adrien RIVOLLIER (avec Cocottes Minute Productions), il réalise ainsi son premier documentaire tourné dans un Centre Educatif Fermé en Auvergne. Ce film est le point de départ d’une lignée de plusieurs documentaires sur les questions de justice et d’enfance en difficulté, notamment AU TRIBUNAL DE L’ENFANCE (2007 – Prix de la fondation de l’enfance) et JEUX CRIMINELS (2012).
En 2002, la politique visant à lutter contre la délinquance juvénile, fer de lance de la campagne présidentielle, annonçait l’ouverture des premiers Centres Éducatifs Fermés. Le C.E.F de la plaine du Forez (Loire) a vu le jour en 2004. Dix mineurs délinquants de 13 à 16 ans au lourd parcours pénal y sont placés sur décision d’un magistrat de la jeunesse, pour une période de six mois reproductibles.
“Éducatif”, “Fermé”.  Toute l’ambiguïté du C.E.F. repose sur cette dualité. Comment ces ados peuvent- ils renouer du lien avec la société alors qu’on les en éloigne temporairement? L’encadrement renforcé est-il la réponse adaptée à ces mineurs qui ont mis en échec tous les dispositifs traditionnels ? La problématique de la délinquance juvénile est abordée sous un angle différent, celui du dialogue, de la reconstruction et du regard vers demain.

DEBAT

L’IRFASE propose un Ciné Débat aux étudiants et aux professionnels du territoire en présence du réalisateur Adrien RIVOLLIER et de l’équipe éducative du C.E.F de Combs la Ville. Un débat est proposé dans le cadre d’une réflexion portée sur l’accompagnement éducatif et une réflexion sur les pratiques.

Réalisateur : Adrien RIVOLLIER